Re:INCARNATION

Re:INCARNATION

  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains - Voir le plan

Catégorie : danse afro urbaine


Chorégraphe majeur de sa génération, Qudus Onikeku associe de manière subtile les danses traditionnelles nigérianes, le hip-hop, la capoeira, les vocabulaires contemporains et acrobatiques. Depuis son retour dans sa ville natale, Lagos au Nigéria, il a entrepris de former et d’inspirer une nouvelle génération de danseurs et de danseuses. Sans formation classique et occidentale, ils portent en eux l’énergie de la ville, le groove de Lagos. Ré:INCARNATION est le fruit de cette recherche collective, qui montre la profondeur de la culture noire, de sa joie, pure et intransigeante.
En France ou en Europe, on connaît surtout l’afrobeat des années 70, celui de Féta Kuti, cocktail explosif né de la rencontre entre jazz, soul-funk et high life, avec la musique traditionnelle d’Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui, l’afrobeat est revisité par le dancehall, le hip-hop et le funky house provoquant une vraie révolution musicale qui se répercute dans les corps. C’est devenu un phénomène, parti du Nigeria et du Ghana, qui s’est répandu dans la culture noire internationale. Qudus Onikeku a proposé à ces jeunes danseurs de se réapproprier cette énergie des années 60-70. Sur scène, on la retrouve réactivée, ré-incarnée au présent, chargée, consciemment ou non, de luttes passées ou actuelles.


« Qudus Onikeku, danseur acrobate nigérian, traverse les terres de la mémoire pour goûter à l’eau vive du présent. » Gwénola David, La Terrasse, le 24 octobre 2013


LIEN VIDEO


Dans le cadre d’Escales Danse – réseau conventionné danse en territoire


CREDIT PHOTOS
© Ayobami Ogungbe


MENTIONS OBLIGATOIRES
Coproductions Biennale de la danse - Lyon, les halles de schaerbeeck (en cours)


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement