Billetterie Centre des arts : Réservez votre billet

Exposition "Passages Clandestins" d'Alain Fleischer

Exposition "Passages Clandestins" d'Alain Fleischer

  • Jeu. 23 nov. de 11 h à 19 h + autres dates
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Écrivain, cinéaste, plasticien et photographe, Alain Fleischer dirige le Studio national des arts contemporains, Le Fresnoy à Tourcoing. Il poursuit une quête unique et singulière, passant d’une discipline à une autre pour en expérimenter les limites, en faire éclater les frontières. Il inaugure ainsi la saison artistique du Centre des arts en tant que plasticien au fil de recherches sur le médium, sur la consistance même des matériaux et des supports tels que la vidéo, le papier, l’argile, l’infographie, le scan 3D… ou encore le rai de lumière ou l’onde sonore.

D’un support à l’autre, Alain Fleischer questionne les notions de persistance et de sauvegarde lorsque s’opère le passage d’une même forme ou d’une même déformation, d’une même anomalie morphologique vers des objets physiques inanimés distincts. Cette exposition prolonge ainsi l’intérêt de l’artiste pour la trace, l’empreinte, le report, le transfert des formes, passant d’une réalité matérielle à une autre – de l’image au son, de la représentation plane au volume tridimensionnel, du manuel au mécanique, de l’analogique au numérique.

« Tout cela peut paraître bien théorique. Ne nous y trompons pas, il y a dans les dispositifs d’Alain Fleischer une présence forte du jeu, de la vie quotidienne, des fantasmes des souvenirs qui nous dispensent des images froides et absconses. C’est un bricoleur de lumières, un joueur d’espace qui apprivoise le mouvement et la durée, le rêve et la réalité avec un fer à repasser, un train électrique, une reproduction de Bouguereau, une raquette de ping-pong. »

Alain Sayag, in Alain Fleischer, Photo Poche, Centre National de la Photographie, Paris, 1995

-

ENTRÉE LIBRE

(fermé les jours fériés) Mar. au vend. : 11h – 19h Sam. : 14h – 19h / Dim. : 14h – 18h

Concert "Reviving Water" par Estas Tonne

Concert "Reviving Water" par Estas Tonne

COMPLET
  • Ven. 24 nov. à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Pour la première fois le guitariste nomade et charismatique Estas Tonne jouera au Centre des arts

La musique d’Estas Tonne est comme un aimant, elle amène les gens de différents pays, de milieux sociaux et de tradition culturelle ensemble, pour l’Amour de la musique.

En voyant d'innombrables pays et lieux, Estas Tonnes se retrouve dans plusieurs références culturelles sans s'identifier à une seule nation ou pays, mais plutôt à la richesse culturelle du monde. Sa musique est donc le reflet de nombreuses approches. Une fusion de la structure classique, de la technique du flamenco, des racines du gitan, des caractéristiques du paysage sonore latin et électronique - une variété de styles qui s'écoulent les uns dans les autres presque inaperçus et apparaissent comme des surprises dans une structure harmonieuse du son, mais toujours dans une forme et une mélodie unique.

C’est un véritable carnet de voyage musical qu’il nous offre dans une performance de deux heures. Sa musique inventive, aux sonorités « gypsy », latines ou rock s’adresse à tous : elle n’est qu’un miroir qui nous révèle à nous même. Un carnet où l’unique page est la musique qu’il écrit dans l’instant.

A travers l'intensité de sa musique, laissez-vous transporter dans ce voyage musical qui vous emmènera au plus profond de vous-même, dirigé par le guitariste virtuouse qu’est Estas Tonne.

Spectacle Chotto Desh

Spectacle Chotto Desh

COMPLET
  • Dim. 26 nov. à 15 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

En famille / à partir de 7 ans

Un voyage initiatique, magique et palpitant pour petits et grands.

Entre carnet de voyage et autoportrait, Chotto Desh, « petite patrie » en bengali, captive. Akram Khan, chorégraphe britannique ayant collaboré avec les plus grands : Peter Brook, Juliette Binoche ou encore Anish Kapoor, nous offre un conte chorégraphique.

Nous y découvrons les rêves et les souvenirs d'un jeune garçon qui nous emmène au pays de son enfance puis au Bengladesh, pays d’origine de ses parents. Le chorégraphe raconte le petit garçon qu'il a été et l'homme qu'il est devenu. Il nous transmet avec simplicité et sensibilité sa quête d’identité à la fois intime et épique.

Entre danse, texte, effets visuels et sonores, le spectateur voyage comme un enfant dans un pays imaginaire. Dans le tourbillon de ses songes, le personnage danse et entraîne son corps dans un ballet ancestral fait de gestes purs empruntés au Kathak, la danse traditionnelle de l’Inde du Nord. Se jouant de l’espace et du temps, il accélère le mouvement, emporté dans une frénésie contemporaine, entre danses urbaines et chorégraphies kung-fu.

Dans le flux de ses pensées, il médite, et son esprit voyage en invoquant au plus profond de sa mémoire une galerie d’animaux sauvages. Dans un décor en mouvement, le danseur grimpe jusqu’à la cime d’arbres fabuleux, s’amuse avec un éléphant bengali et danse avec la mousson.

Cette superbe déclinaison de DESH, triomphal solo d’Akram Khan (créé en 2011), adaptée par Sue Buckmaster, continue de décloisonner la danse avec un bijou chorégraphique à destination des petits et grands.

« Cette pièce est à savourer et à lire comme un conte initiatique. Le chorégraphe y évoque le retour au pays, le Bangladesh — ses parents, originaires de celui-ci, ont émigré à Londres en 1971 —, la construction de soi, la question de l'appartenance, lorsqu'on vit loin de ses racines. Entre intime et collectif, vérité et fiction, Chotto Desh rayonne au sein d'un piège d'images somptueuses. » - Rosita Boisseau – Télérama sortir – avril 2017

Spectacle Littéral

Spectacle Littéral

  • Ven. 1er déc. à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Avoir 60 ans, 60 min, 60 balais : trois pièces courtes cousues de poussières de temps, d'humour et de lucidité.

Après avoir traversé la danse, la chorégraphie, puis cheminé vers le théâtre, les arts plastiques ou encore les arts numériques, Daniel Larrieu a choisi de revenir en 2017 à la scène et ce pour y danser ses 60 ans. Son langage singulier, délicat et poétique, nourri de ces écritures croisées, vient résonner avec le projet transdisciplinaire du Centre des arts, auquel il est associé en tant qu'artiste résident pour trois saisons.

« Il est encore là. Et sur la ligne, il s’apprête. A quoi ? A rejoindre les 60 ans. Une somme, un palier, un chiffre rond. Avec à peine un soupir et une mine de rien, il entreprend, Daniel Larrieu. Et d’en sourire. Oui, c’est encore un défi que d’afficher toujours présent sur la scène publique dans le seul art où il est interdit de vieillir. L’âge et la danse ne font pas souvent bon ménage. C’est pourtant ce à quoi s’emploie Littéral.

Et comment donc danser au pied de la lettre, cet « avoir 60 balais », sinon en commençant sans ménagement par un bon balayage ? Soixante objets, à l’identique, un véritable corps de balais. Pas besoin de faire la manche, pour lier le geste à la parole, les fagots de l’ancien et les valeurs en usage, pour se dédier au nettoyage caustique du plancher de la danse.

Danses d’action ou de situation, tournures de sens et contresens, les trois partitions chorégraphiques de Littéral, rythmées par des univers musicaux radicalement différents, se déploient sous le signe du jeu et de ses défis. Mais ces danses convoquées, mises en demeure, au pied de la lettre ou du récit, tiennent plus de la mise en appétit que de la démonstration discursive. Brièveté du trait, ton cash et libre. Elles sont comme une suite de fragments d’un journal intime qui donnerait son mouvement au texte de la danse. Elles pointent la question du regard sous différents aspects, de la construction du sujet au partage d’une condition commune. »

Extraits du texte Danses à entendre d'Irène Filiberti

« Litteral est un programme qui vient fêter mes 60 ans. Ce n’est pas un objectif direct que de mettre sur scène son âge et les étapes d’une vie. J’ai pourtant l’impression que c’est en jouant avec l’idée de mettre 60 balais sur scène, que ce projet est né, dans un esprit joyeux et nourri d’une expérience de 35 ans de travail . » - Daniel Larrieu, janvier 2017

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places
Festival PLEIN LES MIRETTES #10

Festival PLEIN LES MIRETTES #10

  • Sam. 9 déc. de 14 h à 19 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

FESTIVAL PLEIN LES MIRETTES #10 Samedi 9 décembre 2017 14h – 19h Un festival pour les enfants de 3 à 12 ans

Pendant une journée de festival, le Centre des arts appartient aux enfants.

Ils pourront suivre Zaza Bizar dans ses aventures sur la scène pendant le spectacle mais également tout au long de l’après-midi en participant à des ateliers de musique, d’arts plastiques, de création numérique sur tablette… sans oublier bien-sûr le goûter, le maquillage, les dessins et films d’animation en accès libre durant le festival.

À partir de 5,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Concert "Faust" de la Cie Miroirs étendus - Jacques Perconte

Concert "Faust" de la Cie Miroirs étendus - Jacques Perconte

COMPLET
  • Ven. 15 déc. à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

« Nous sommes déjà et nous avons toujours été dans un monde de perception imaginaire. » - Bill Viola

La scène est étendue, comme un miroir, sur l’écran suspendu, brillante comme jamais. Une forme apparaît puis, lentement, se sublime en un tableau abstrait : ici, les traits et les couleurs dessinent le monde instable où le héros s’est perdu en voulant tout savoir de lui puis en abandonnant toute ambition de savoir.

« Tout homme qui marche peut s’égarer », rappelle Goethe. Né de la rencontre de Jacques Perconte, figure internationale des arts visuels, avec Miroirs Étendus, compagnie d’opéra d’aujourd’hui, Faust est une recréation de La Damnation de Faust dans une version pour trois chanteurs, dix musiciens sonorisés et électronique écrite par le jeune compositeur Othman Louati. Ni oratorio, ni opéra, l’œuvre de Berlioz ouvre une brèche dans l’espace-temps vers ce que Théophile Gautier a qualifié, à sa création, de « scène idéale où la fantaisie du poète règne en maîtresse ». Le poète : Jacques Perconte. Faust est ici l’image de l’homme contemporain : ne croyant plus au vide, il fuit ce qui le rappelle à lui. N’y aurait t-il pas, quelque force sur terre capable de redonner du sens à la vie ? Le plaisir n’offre t-il pas au moins l’illusion du plein quand l’amour fait défaut ? Peut-on encore voir la lumière quand – à l’heure de l’hyper-soleil – la clarté salutaire a tout inondé ? C’est juste le quotidien d’une femme ou d’un homme d’aujourd’hui : quelle raison de vivre ? Jacques Perconte, en alchimiste du numérique, pousse Faust sur le chemin vers une saturation, certes irréelle, mais terriblement opérante, par l’émotion. Un opéra immersif interprété par les musiciens de Miroirs Étendus sous la direction de Fiona Monbet.

Visite Guidée - Exposition "Passagers Clandestins" d'Alain Fleischer

Visite Guidée - Exposition "Passagers Clandestins" d'Alain Fleischer

  • Mer. 20 déc. à 19 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Écrivain, cinéaste, plasticien et photographe, Alain Fleischer dirige le Studio national des arts contemporains, Le Fresnoy à Tourcoing. Il poursuit une quête unique et singulière, passant d’une discipline à une autre pour en expérimenter les limites, en faire éclater les frontières. Il inaugure ainsi la saison artistique du Centre des arts en tant que plasticien au fil de recherches sur le médium, sur la consistance même des matériaux et des supports tels que la vidéo, le papier, l’argile, l’infographie, le scan 3D… ou encore le rai de lumière ou l’onde sonore.

D’un support à l’autre, Alain Fleischer questionne les notions de persistance et de sauvegarde lorsque s’opère le passage d’une même forme ou d’une même déformation, d’une même anomalie morphologique vers des objets physiques inanimés distincts. Cette exposition prolonge ainsi l’intérêt de l’artiste pour la trace, l’empreinte, le report, le transfert des formes, passant d’une réalité matérielle à une autre – de l’image au son, de la représentation plane au volume tridimensionnel, du manuel au mécanique, de l’analogique au numérique.

« Tout cela peut paraître bien théorique. Ne nous y trompons pas, il y a dans les dispositifs d’Alain Fleischer une présence forte du jeu, de la vie quotidienne, des fantasmes des souvenirs qui nous dispensent des images froides et absconses. C’est un bricoleur de lumières, un joueur d’espace qui apprivoise le mouvement et la durée, le rêve et la réalité avec un fer à repasser, un train électrique, une reproduction de Bouguereau, une raquette de ping-pong. »

Alain Sayag, in Alain Fleischer, Photo Poche, Centre National de la Photographie, Paris, 1995

-

Entrée libre sur réservation

Vernissage - Exposition "La Communauté des images" d'Ange Leccia

Vernissage - Exposition "La Communauté des images" d'Ange Leccia

  • Jeu. 18 janv. à 18 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Ange Leccia est un artiste français dont le travail se développe entre art contemporain et cinéma. Ses installations vidéos font souvent appel à des plans montés en boucle qui jouent sur la répétition. Ses arrangements visuels prennent la forme d’obsessions qui sollicitent le spectateur sur un plan mental et émotionnel. Ils présentent une qualité d’absorption qui passe par la musique et la matière de l’image. À ce titre, les séquences utilisées sont proches de l’abstraction. Epurées et reprises sans cesse, elles sont des leitmotivs entêtants dont la dimension esthétique happe le regard, mais aussi l’ensemble des sens.

C’est avant tout une énergie physique et psychique que l’on peut observer dans son œuvre, une énergie amoureuse, expression d’une puissance ambivalente. Des visages féminins côtoient des éléments naturels, comme la mer, l’orage, ou le soleil. Mais cette part lyrique connaît également une face plus sombre où la force peut renvoyer à la guerre et à la destruction.

Ainsi, Eros et Thanatos semblent être réunis dans les dispositifs de Leccia pour lesquels la lumière est le signe ultime de projections intérieures. La mémoire et les fantasmes se conjuguent dans ces pièces dont la signification n’est jamais univoque. Au contraire, les choses sont d’autant plus belles qu’elles restent ici en suspension.

-

ENTRÉE LIBRE

Exposition "La Communauté des images" d'Ange Leccia

Exposition "La Communauté des images" d'Ange Leccia

  • Ven. 19 janv. de 11 h à 19 h + autres dates
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Vernissage le jeudi 18 janvier dès 18h30

Ange Leccia est un artiste français dont le travail se développe entre art contemporain et cinéma. Ses installations vidéos font souvent appel à des plans montés en boucle qui jouent sur la répétition. Ses arrangements visuels prennent la forme d’obsessions qui sollicitent le spectateur sur un plan mental et émotionnel. Ils présentent une qualité d’absorption qui passe par la musique et la matière de l’image. À ce titre, les séquences utilisées sont proches de l’abstraction. Epurées et reprises sans cesse, elles sont des leitmotivs entêtants dont la dimension esthétique happe le regard, mais aussi l’ensemble des sens.

C’est avant tout une énergie physique et psychique que l’on peut observer dans son œuvre, une énergie amoureuse, expression d’une puissance ambivalente. Des visages féminins côtoient des éléments naturels, comme la mer, l’orage, ou le soleil. Mais cette part lyrique connaît également une face plus sombre où la force peut renvoyer à la guerre et à la destruction.

Ainsi, Eros et Thanatos semblent être réunis dans les dispositifs de Leccia pour lesquels la lumière est le signe ultime de projections intérieures. La mémoire et les fantasmes se conjuguent dans ces pièces dont la signification n’est jamais univoque. Au contraire, les choses sont d’autant plus belles qu’elles restent ici en suspension.

-

ENTRÉE LIBRE

(fermé les jours fériés) Mar. au vend. : 11h – 19h Sam. : 14h – 19h / Dim. : 14h – 18h

Spectacle Rain

Spectacle Rain

COMPLET
  • Sam. 20 janv. à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Une pièce de danse à couper le souffle, mythique et jubilatoire.

Rain flamboie d’un raffinement formel et technique vertigineux, tout en embarquant le spectateur dans une longue courbe émotionnelle d’un seul souffle. Créée en 2001 sur Music for 18 Musicians de Steve Reich, cette pièce est l'une des chorégraphies les plus électrisantes d’Anne Teresa De Keersmaeker. Tout ce qui est peu à peu devenu la signature de la chorégraphe, est ici poussé à sa limite : les formes mathématisées, la répétition inlassable, l’occupation géométrique de l’espace, l’art de la variation permanente.

Ce que nous saisissons, alors, est une sorte de folie du mouvement, marée ou incendie, qui passe de corps en corps sans jamais s’arrêter sur personne. Poussés dans le dos par les vagues rythmiques irrésistibles de la musique de Steve Reich, les dix danseurs s'abandonnent à une irrépressible énergie collective qui les connecte l’un à l’autre. Et voilà que naît une communauté singulière qui jamais ne fait « masse », mais réseau bouillonnant où se partagent le souffle, la vitesse, et cette étrange amitié qui ne peut naître qu’au-delà de la fatigue. Anne Teresa De Keersmaeker parvient à marier une rigueur extrême, y compris mathématique, et l'émotion qui sans cesse affleure, nous communiquant le plaisir de danser.

« Une force pure. L'élan irrésistible de la jeunesse lancée à fond de train dans un tourbillon gestuel. Le goût d'éternité des corps jaillissant comme de l'eau vive. Rain agit tel un aimant. On est happé, quasi en apnée tant le mouvement semble ne jamais devoir s'arrêter, sans cesse régénéré par sa propre intensité. » - Rosita Boisseau, Le Monde, 30 mars 2001

Atelier VFX - PIDS 2018

Atelier VFX - PIDS 2018

  • Dim. 28 janv. à 15 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Atelier Motion Capture - PIDS 2018 : les enfants pourront s'initier aux VFX contemporains en présence d'un animateur.

À partir de 10,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Concert - Luz Casal chante Dalida

Concert - Luz Casal chante Dalida

COMPLET
  • Ven. 2 févr. à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

L’éternelle amoureuse …

Avec sa voix chaude et rocailleuse, Luz Casal, grande artiste espagnole à la fois auteur-compositeur et interprète, ayant évolué entre l’électricité du rock n’roll et la cadence de la bossa, rendra hommage au Centre des arts à Dalida.

Depuis son titre Un ano de amor interprété pour le film Talons aiguilles de Pedro Almodovar et chanté par le passé par Dalida en français sous le titre C'est irréparable, Luz Casal entretient avec la chanteuse disparue il y a 30 ans, une relation particulière.

Ce nouvel album sonne comme un hommage sincère et personnel, porté par l'envie de faire découvrir ou redécouvrir le répertoire de Dalida. Onze chansons qui touchaient l’artiste espagnole ont ainsi été retenues, réinterprétées à sa manière toute en dentelles et transparence, en leur donnant une nouvelle dimension émotionnelle.

Spectacle Mobile

Spectacle Mobile

  • Ven. 9 févr. à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

En famille / à partir de 10 ans

Plongée d’un homme en suspension dans les profondeurs d’un monde peuplé d’images et d’objets.

Mobile se présente comme le troisième solo de Pierre Rigal. Erection raconte l’histoire d’un homme couché qui essaye de se lever. Press, l’histoire d’un homme qui évolue dans un espace de plus en plus étroit. Et Mobile, l’histoire d’un homme qui essaye de remplir l’immensité de son espace vital.

Une étrange voûte céleste se distingue peu à peu du noir profond. Au milieu d’un paysage d’objets volants non identifiés, une silhouette se dessine : le corps d’un homme qui s’extirpe de ce mobile désordonné. Il s’échappe de l’inexorable balancement d’une ville fragmentée qui se révèle doucement dans les hauteurs.

L’homme descend timidement vers un inconnu... le sol et sa terre ferme. Un monde visiblement plat et sans embûche créant aussitôt un espoir de liberté, un instant de calme et de soulagement. Pourtant cette exploration s’avère plus délicate que prévue. L’homme reste continuellement attaché à la ligne de vie capricieuse qui le relie à ce ciel d’images déchirées du passé et qui n’a de cesse de le retenir. Il doit donc composer avec les équilibres fragiles de ses désirs, avec les obliques de ses souvenirs, littéralement tiraillé dans tous les sens par le fil d’une pensée contradictoire et absurde. Secoué, balloté ou bien même catapulté dans les débris d’une civilisation mouvante, il ne réussit pas à fuir.

« Tel un ange déchu ou un spéléologue des temps futurs, un individu descend sur une terre de solitude et de silence, vide, et donc prête à accueillir tous les désirs. De son œil unique – en l’occurrence une lampe frontale – il éclaire le plateau et fait jaillir d’étranges formes. Jolie parabole biblique un peu futée, qui nous rappelle que seule la lumière peut nous faire voir ce que l’on a sous les pieds ! » - Agnès Izrine – La Terrasse – 24/11/2015

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places

Atelier Cinéma d'animation - PIDS 2018

  • Dim. 11 févr. à 15 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Atelier Cinéma d'animation - PIDS 2018 : en présence d'un animateur.

À partir de 10,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Confexpo - Exposition "La Communauté des images" d'Ange Leccia

Confexpo - Exposition "La Communauté des images" d'Ange Leccia

  • Jeu. 15 févr. à 18 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

18:00 visite de l’exposition 18:30 Dominique Moulon, critique en art & média, met en regard quelques-unes des notions abordées par l’artiste avec l’actualité artistique, l’histoire de l’art et les arts numériques.

Entrée libre sur réservation

-

Ange Leccia est un artiste français dont le travail se développe entre art contemporain et cinéma. Ses installations vidéos font souvent appel à des plans montés en boucle qui jouent sur la répétition. Ses arrangements visuels prennent la forme d’obsessions qui sollicitent le spectateur sur un plan mental et émotionnel. Ils présentent une qualité d’absorption qui passe par la musique et la matière de l’image. À ce titre, les séquences utilisées sont proches de l’abstraction. Epurées et reprises sans cesse, elles sont des leitmotivs entêtants dont la dimension esthétique happe le regard, mais aussi l’ensemble des sens.

C’est avant tout une énergie physique et psychique que l’on peut observer dans son œuvre, une énergie amoureuse, expression d’une puissance ambivalente. Des visages féminins côtoient des éléments naturels, comme la mer, l’orage, ou le soleil. Mais cette part lyrique connaît également une face plus sombre où la force peut renvoyer à la guerre et à la destruction.

Ainsi, Eros et Thanatos semblent être réunis dans les dispositifs de Leccia pour lesquels la lumière est le signe ultime de projections intérieures. La mémoire et les fantasmes se conjuguent dans ces pièces dont la signification n’est jamais univoque. Au contraire, les choses sont d’autant plus belles qu’elles restent ici en suspension.

Concert "Classical & Jazz Madness" - Geneva Camerata

Concert "Classical & Jazz Madness" - Geneva Camerata

  • Ven. 16 févr. à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Un voyage musical aux passerelles subtiles et imaginatives…

Vouloir qu'une symphonie de Haydn coexiste avec des musiques traditionnelles d'Arménie, provoquer la rencontre d'un geste chorégraphique et d’une mélodie, faire filer une improvisation jazz après avoir goûté des airs d'opéra, rien ne définit mieux les lignes artistiques de Geneva Camerata, ensemble orchestral genevois que ces quelques exemples hors-pistes et ces précieux détours à travers des styles musicaux variés. Plutôt que de servir avec une fidélité rigide le répertoire classique, l’orchestre préfère cultiver l'amour de l'écart. Ovationné à la Philharmonie de Berlin en septembre dernier, le programme présenté au Cda, proposera également un voyage musical entre divers mondes allant des pièces baroques et classiques jusqu’au jazz, au blues et à l’improvisation, avec à l’affiche, l'un des plus grands pianistes jazz d’aujourd’hui, Yaron Herman.

Au cours de cette soirée, David Greilsammer jouera et dirigera le lumineux Concerto pour piano en sol de Ravel, avant de reprendre le chemin du voyage avec des chefs-d’œuvre de Lully et Purcell, suivis d’improvisations ingénieuses de Yaron Herman et de son batteur, Ziv Ravitz.

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places
Soirée Danse

Soirée Danse

  • Sam. 10 mars à 20 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

2072

Pédagogie par la création

Projet conçu avec des groupes de publics amateurs du territoire de deux générations différentes dans le cadre de la résidence longue de Daniel Larrieu au Centre des arts.

A ton âge… création intergénérationnelle de science-fiction.

« En 2072, une personne de 16 ans en 2017 aura 70 ans ! Quelle vie aura-t-elle traversée, sera-t-elle connectée ou totalement déconnectée des technologies numériques. Sa vie sera-t-elle dansante et reliée à des algorithmes qui réguleront ses conditions de vie? Aurons-nous cessé de travailler ? Serons-nous robotisés ?

Les personnes âgées possèdent souvent une grande expérience de la vie, ne se voient pas du tout âgées. La vie ne compte pas de la même manière. Nées pendant ou après la 2e guerre mondiale, elles ont connu une extraordinaire période de révolutions technologiques qui se poursuit, dans une course sans précédent. Elles s’adaptent, apprennent, les nouveaux modes de communication, les réseaux sociaux n’ont plus de secret pour elles…

Cette création scénique mettra en jeu 7 personnes âgées de 16 ans et 7 personnes âgées de 70 ans. Je propose d'offrir un temps d’imagination, à la production de textes, les uns imaginant la vie des autres, récits mêlés avec des danses. Une création de science-fiction dans laquelle, nous allons nous projeter dans un temps futur imaginaire, en 2072, les êtres humains commenceront par une mise en forme physique, une étude approfondie de leurs conditions physiques et après avoir pris tous les compléments alimentaires commenceront leurs journées… » - Daniel Larrieu

--

ECHO

Un dialogue image / corps singulier et savoureux.

Conjuguant danse et vidéo, Echo met en scène un dialogue entre deux mondes : la scène où évoluent cinq danseurs réels et un écran où apparaissent leurs doubles filmés. Les interprètes et leurs doubles se croisent, déjouant les règles de la pesanteur et de la perspective, et forment un ballet-miroir incessant, distancié, grave et drôle. Réalité et virtualité ne cessent de se répondre jusqu’à ce que s’efface toute distinction entre ces deux mondes. Les interprètes vont et viennent entre la scène et l’écran, donnant à voir l’expérience du trouble de la perception et de la confusion de l’identité. L’occasion de questionner les limites de la représentation de soi à une époque où la mise en scène et la surexposition de sa propre image est permanente.

« A la fois grave et enjouée, la pièce joue avec les images, les miroirs et les réseaux pour dessiner notre époque mais aussi relancer l’espoir d’une partition humaine déchiffrable par tous. Un poème visuel qui vise à créer par la danse et les images une nouvelle manière de vivre ensemble, où la vie peut exulter. » - Isabelle Danto, critique et journaliste de danse.

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places
Atelier Danse et Vidéo - "2072"

Atelier Danse et Vidéo - "2072"

  • Dim. 11 mars 2018 à 15 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Atelier danse & vidéo animé par Claire Jenny, autour de son spectacle Echo.

À partir de 10,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Visite Guidée - Exposition "La Communauté des images" d'Ange Leccia

Visite Guidée - Exposition "La Communauté des images" d'Ange Leccia

  • Mer. 14 mars 2018 à 19 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Ange Leccia est un artiste français dont le travail se développe entre art contemporain et cinéma. Ses installations vidéos font souvent appel à des plans montés en boucle qui jouent sur la répétition. Ses arrangements visuels prennent la forme d’obsessions qui sollicitent le spectateur sur un plan mental et émotionnel. Ils présentent une qualité d’absorption qui passe par la musique et la matière de l’image. À ce titre, les séquences utilisées sont proches de l’abstraction. Epurées et reprises sans cesse, elles sont des leitmotivs entêtants dont la dimension esthétique happe le regard, mais aussi l’ensemble des sens.

C’est avant tout une énergie physique et psychique que l’on peut observer dans son œuvre, une énergie amoureuse, expression d’une puissance ambivalente. Des visages féminins côtoient des éléments naturels, comme la mer, l’orage, ou le soleil. Mais cette part lyrique connaît également une face plus sombre où la force peut renvoyer à la guerre et à la destruction.

Ainsi, Eros et Thanatos semblent être réunis dans les dispositifs de Leccia pour lesquels la lumière est le signe ultime de projections intérieures. La mémoire et les fantasmes se conjuguent dans ces pièces dont la signification n’est jamais univoque. Au contraire, les choses sont d’autant plus belles qu’elles restent ici en suspension.

-

Entrée libre sur réservation

Concert "Circle" par Electro Deluxe

Concert "Circle" par Electro Deluxe

  • Ven. 16 mars à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Percevoir le plus petit des souffles, prendre de plein fouet la puissance, vibrer sur les inflexions vocales …

Nouveau chapitre chorégraphique après plus de quinze ans, Electro Deluxe revient avec un nouvel opus Circle porté par la voix exceptionnelle de l’américain James Copley et le groove des musiciens français. Prenant racine entre héritage et modernité, Electro Deluxe poursuit son exploration des frontières musicales sans se soucier des limites ni des étiquettes. Le groupe survolté a délaissé ici samplers et platines pour mixer avec bonheur et force le funk de la fin seventies avec petites touches de synthé, envolées de soul cuivrées et incursions en territoire motownesque où les influences de James Brown, Marvin Gaye se ressentent. Interprétation et rythmique sans failles, cuivres étincelants, claviers entêtants, tout est savamment réuni pour vibrer ensemble et faire le plein d’énergie.

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places
Ciné-Concert "Mode d'emploi" de Buster Keaton

Ciné-Concert "Mode d'emploi" de Buster Keaton

  • Dim. 25 mars à 15 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Longtemps surnommé « l'homme qui ne rit jamais » (à l'inverse de ses spectateurs !), Buster Keaton a marqué de son empreinte inimitable le cinéma muet, surpassant même Chaplin dans le cœur de nombreux cinéphiles.

A travers une sélection de trois de ses meilleurs courts-métrages, ce ciné-concert rend hommage à son inventivité hors-pair, son sens du rythme, la sophistication de sa construction des gags, et sa poésie lunaire.

Une merveille pour toute la famille, à (re)découvrir dans des versions splendidement restaurées par Lobster.

La maison démontable (One Week, 1920, 22 min)

Un jeune couple se fait offrir une maison en kit. Il ne reste plus qu'à la monter. Ce serait facile si un rival n'avait pas inversé les numéros des caisses.

En 2008, le film est rentré dans le National Film Registry pour conservation à la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis.

Malec Champion de Golf (Convict 13, 1920, 21min)

Un jeune golfeur maladroit tente de séduire la belle Socialite. Suite à un choc, le jeune homme se retrouve au sol, évanoui. C'est alors qu'un forçat, fraîchement évadé de la prison, apparaît. Il profite de l'occasion pour échanger ses vêtements avec le jeune golfeur. Ce dernier, à peine remis de ses émotions, se voit dès lors jeté en prison où les pires épreuves l'attendent...

Malec Aéronaute (The Balloonatic, 1923 24min)

Cœur désespérément solitaire, Buster erre au parc d'attraction lorsqu'il se retrouve par accident emporté sur une montgolfière. Cette dernière l'emmène fort loin et après un atterrissage forcé au bord d'une rivière, notre héros fait la connaissance d'une jolie campeuse.

Accompagné au piano par Thibault Lemoing.

À partir de 8,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Exposition / Installation - Danse des Guerriers de la Ville

Exposition / Installation - Danse des Guerriers de la Ville

  • Mer. 4 avril 2018 de 11 h à 19 h + autres dates
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

En famille / à partir de 6 ans

Danse des guerriers de la ville est un parcours d’installations interactives, participatives et immersives, autour de la danse hip-hop. Guidé depuis l’espace urbain par une frise de personnages, le spectateur pénètre dans un espace intime et explore une série d’installations mettant en œuvre captation et animation en direct, montage interactif et réalité virtuelle : film à 360°, chorégraphie virtuelle, transformation de l’image du spectateur… Mis au centre d’une expérience sensorielle, le public s’identifie pleinement aux sensations du danseur hip-hop, invité à prendre des positions insolites et à improviser des mouvements de danse. Dans cet univers immersif, l’image du public, captée et retravaillée, est intégrée à la communauté des guerriers de la ville.

Entrée libre

Atelier Parents / Enfants - Danse & Numérique

Atelier Parents / Enfants - Danse & Numérique

  • Sam. 7 avril 2018 à 15 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Atelier Parents / Enfants : Danse & Numérique autour de l’installation Les Guerriers de la ville, d’Anne N’Guyen.

Cette proposition s'adresse à un duo ( 1 enfant et 1 parent ) et induit donc l'achat de 2 billets.

À partir de 10,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Spectacle Autarcie (...)

Spectacle Autarcie (...)

  • Dim. 8 avril 2018 à 15 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

En famille / à partir de 6 ans

Autarcie (….) est un jeu de stratégie où quatre danseuses se livrent à un rituel effréné, entre danse frontale et digressions libres. Usant de leurs techniques respectives issues du hip-hop, comme d'un vocabulaire abstrait, chacune impose une personnalité forte sur le plateau, s'aventurant dans l'espace en quête de territoire, d'alliances et de hiérarchie. Le devant de la scène est le point de ralliement où les danseuses s'unissent pour construire, à l'adresse du public, une danse guerrière. Cette "tribu" agitée, avec ses enjeux de pouvoir et ses explorations de possibles points d'harmonie, se déploie sur scène au rythme pulsant et débridé de percussions organiques.

« Personne en hip-hop ne pense l’art du geste comme elle. Le quatuor féminin Autarcie (....) d’Anne Nguyen est à la danse break ou au popping ce que les recherches d’un Merce Cunningham ou d’une Lucinda Childs ont pu signifier pour la danse contemporaine : un regard extrêmement lucide sur le mouvement et la composition chorégraphique, le tout dans une abstraction débordante de musicalité, de dynamisme et de joie. »- Thomas Hahn, Artistik Rezo, 05/05/2015

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places
Concert Sidsel Endresen & Jan Bang

Concert Sidsel Endresen & Jan Bang

  • Ven. 13 avril 2018 à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Le Duo qui joue 100 % d’improvisation…

Jan Bang et Sidsel Endresen ne sont pas étrangers, mais en dépit de ce travail au fil des ans, leurs performances dans un duo est assez rare. La relation musicale de longue date entre Sidsel Endresen et Jan Bang a été celle de l'évolution. Tous deux appartiennent à l'avant-garde de la scène expérimentale norvégienne. Chacun d'entre eux, à titre individuel, dans différents pays européens, a parcouru ses racines en territoires plus audacieux, plus expérimentaux et plus expressifs.

L'interaction live de la voix unique d'Endresen et la singulière maîtrise de l'échantillonnage de Bang créent une musique qui n'est prévisible que dans sa capacité de surprendre, de cajoler, de choquer et de séduire le public dans la même mesure.

Chose rare la chaleur qu'ils projettent sur scène, fait d’eux des performeurs qui divertissent. Sidsel - vocalise - jan Bang, mix, re-mixage en direct de Sidsel sur le travail avec Bang: - Le duo avec Jan Bang est 100% improvisé - tout est créé là...

« Nous avons tous deux travaillé ensemble depuis des années et avons créé des liens musicaux étroits au fil du temps. À mon avis, Jan est un créateur unique et interprète avec son instrument distinct, un improvisateur pratique ainsi que d'un partenaire artistique inspirant. Il est béni avec des compétences de synchronisation extrêmement bonnes, de grandes oreilles et une grande clarté en termes de choix esthétiques et de la forme / structure. Pour ajouter à cela, il conteste constamment mon rôle vocal à travers nos concerts. » - Sidsel Endresen

Devenues incontournables dans le milieu de la musique expérimentale en Norvège, cette soirée permettra au public français de goûter à un style de jazz métissé de musique électronique, de techno acoustique et de chant improvisé. Sans aucun doute une véritable expérience musicale !

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places
Vernissage - Exposition "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

Vernissage - Exposition "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

  • Jeu. 3 mai 2018 à 18 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Artiste et chercheur japonais en images numériques 3D, Yoichiro Kawaguchi compte parmi les pionniers de l’image de synthèse. Au fil de ses recherches, il a développé un algorithme inspiré du modèle organique, capable d’auto-générer des formes et produisant selon un protocole tiré des enseignements de la nature, de la vie dans ses œuvres.

Le monde visuel de Kawaguchi est inspiré du monde marin, de ses lumières et de ses mouvements. Les créatures qui le peuplent sont en évolution, en mutation constante. Elles se situent entre le végétal et l'animal, dans un absolu hybride, dont la membrane et les formes se reproduisent selon des phénomènes arborescents, des divisions cellulaires ou des bourgeonnements infinis. La lumière rappelle l'art subtil de la laque et de la glaçure noire, l'art du mat et du brillant et ce goût obsessionnel pour la métamorphose qui, selon la notion du « Mujô-kan » en japonais, traduit l’impermanence des êtres dans un monde éphémère.

Cette exposition à la croisée de la biologie et de l’informatique est l’occasion de traduire de nouveaux modèles de représentation contrôlés à l’aide des technologies numériques. Ces formes auto-organisées évoquent l’évolution de créatures imaginaires, existant il y a plus de 500 millions d’années puis mutées, transformées et modifiées par le prisme de l’artiste en vue d’exister autrement dans un futur lointain. L'œuvre de Yoichiro Kawaguchi est une morphogénèse picturale à la fois perpétuelle et abstraite qui nous transporte au cœur du vivant pour faire un voyage à la découverte d'univers psychédéliques.

-

ENTRÉE LIBRE

Exposition "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

Exposition "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

  • Ven. 4 mai 2018 de 11 h à 19 h + autres dates
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Vernissage le jeudi 3 mai dès 18h30

Artiste et chercheur japonais en images numériques 3D, Yoichiro Kawaguchi compte parmi les pionniers de l’image de synthèse. Au fil de ses recherches, il a développé un algorithme inspiré du modèle organique, capable d’auto-générer des formes et produisant selon un protocole tiré des enseignements de la nature, de la vie dans ses œuvres.

Le monde visuel de Kawaguchi est inspiré du monde marin, de ses lumières et de ses mouvements. Les créatures qui le peuplent sont en évolution, en mutation constante. Elles se situent entre le végétal et l'animal, dans un absolu hybride, dont la membrane et les formes se reproduisent selon des phénomènes arborescents, des divisions cellulaires ou des bourgeonnements infinis. La lumière rappelle l'art subtil de la laque et de la glaçure noire, l'art du mat et du brillant et ce goût obsessionnel pour la métamorphose qui, selon la notion du « Mujô-kan » en japonais, traduit l’impermanence des êtres dans un monde éphémère.

Cette exposition à la croisée de la biologie et de l’informatique est l’occasion de traduire de nouveaux modèles de représentation contrôlés à l’aide des technologies numériques. Ces formes auto-organisées évoquent l’évolution de créatures imaginaires, existant il y a plus de 500 millions d’années puis mutées, transformées et modifiées par le prisme de l’artiste en vue d’exister autrement dans un futur lointain. L'œuvre de Yoichiro Kawaguchi est une morphogénèse picturale à la fois perpétuelle et abstraite qui nous transporte au cœur du vivant pour faire un voyage à la découverte d'univers psychédéliques.

-

ENTRÉE LIBRE

(fermé les jours fériés) Mar. au vend. : 11h – 19h Sam. : 14h – 19h / Dim. : 14h – 18h

Concert Tiburon Morales & Septeto Nabori

Concert Tiburon Morales & Septeto Nabori

  • Ven. 4 mai 2018 à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

En hommage à Santiago de Cuba el Tiburón et le Septeto Nabori se retrouve sur la scène du Centre des arts.

La rencontre d’un chanteur au style personnel, aux racines intimes de la culture cubaine et d’un groupe de musique traditionnelle, considéré comme l'un des plus dynamiques de ces dernières années. Le Septeto Nabori révèle combien les jeunes générations de musiciens parviennent à revitaliser le meilleur de la tradition musicale cubaine : son, bolero, guaracha, guaganco.

Guitare, basse, tres, bongo, trompette, tumbadoras et les voix accompagnées des maracas sont autant de sonorités qui s'échappent de leur musique.

Une troupe musicale qui a su s'accompagner des plus grands comme Compay Segundo au Festival de la Trova à Santiago de Cuba; Eliades Ochoa du Buena Vista Social Club; Omara Portuondo ou encore avec Oscar D'León, el genio de la Salsa.

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places
Atelier Enfants - Création d'objets technologiques

Atelier Enfants - Création d'objets technologiques

  • Dim. 6 mai 2018 de 15 h à 17 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Atelier Enfants - Création d'objets technologiques

À partir de 10,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Confexpo - Exposition "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

Confexpo - Exposition "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

  • Jeu. 24 mai 2018 à 18 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

18:00 visite de l’exposition 18:30 Dominique Moulon, critique en art & média, met en regard quelques-unes des notions abordées par l’artiste avec l’actualité artistique, l’histoire de l’art et les arts numériques.

Entrée libre sur réservation

Artiste et chercheur japonais en images numériques 3D, Yoichiro Kawaguchi compte parmi les pionniers de l’image de synthèse. Au fil de ses recherches, il a développé un algorithme inspiré du modèle organique, capable d’auto-générer des formes et produisant selon un protocole tiré des enseignements de la nature, de la vie dans ses œuvres.

Le monde visuel de Kawaguchi est inspiré du monde marin, de ses lumières et de ses mouvements. Les créatures qui le peuplent sont en évolution, en mutation constante. Elles se situent entre le végétal et l'animal, dans un absolu hybride, dont la membrane et les formes se reproduisent selon des phénomènes arborescents, des divisions cellulaires ou des bourgeonnements infinis. La lumière rappelle l'art subtil de la laque et de la glaçure noire, l'art du mat et du brillant et ce goût obsessionnel pour la métamorphose qui, selon la notion du « Mujô-kan » en japonais, traduit l’impermanence des êtres dans un monde éphémère.

Cette exposition à la croisée de la biologie et de l’informatique est l’occasion de traduire de nouveaux modèles de représentation contrôlés à l’aide des technologies numériques. Ces formes auto-organisées évoquent l’évolution de créatures imaginaires, existant il y a plus de 500 millions d’années puis mutées, transformées et modifiées par le prisme de l’artiste en vue d’exister autrement dans un futur lointain. L'œuvre de Yoichiro Kawaguchi est une morphogénèse picturale à la fois perpétuelle et abstraite qui nous transporte au cœur du vivant pour faire un voyage à la découverte d'univers psychédéliques.

Ciné-Concert "Le Mystère Picasso"

Ciné-Concert "Le Mystère Picasso"

  • Ven. 25 mai 2018 à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Le réalisateur Henri-George Clouzot (Le Salaire de la Peur, Les Diaboliques) connaissait Picasso depuis les années 20. Mais ce n'est qu'au début des années 50 qu'un projet de film est évoqué entre eux. Puis, au printemps 1955, Picasso appelle Clouzot pour lui parler de stylos feutres fabriqués aux États-Unis et qu’il vient de recevoir. Ces stylos ont la particularité d’avoir une encre capable de transpercer tout un bloc de pages, et a fortiori une toile. Le déclic s’opère, le procédé est trouvé : filmer la toile à l’envers et ainsi assister au processus même de la création des tableaux.

« Clouzot a rejeté l’atout que tout le monde aurait gardé : la variété. C'est qu’à ses yeux seule la création constituait l’élément spectaculaire authentique, c’est-à-dire cinématographique. » (André Bazin)

Deux immenses artistes se rencontrent ici dans une œuvre exceptionnelle, expérimentale, contemplative, mais qui constitue aussi fondamentalement un véritable document sur le geste créatif du peintre, d'habitude si rarement accessible au grand public.

Prix spécial du jury à Cannes. Version numérique restaurée.

MUSIQUE :

« La musique, comme les dessins quasi improvisés de Picasso, fait accumuler les sons jusqu’à saturation de l’espace sonore. L’énergie de la musique contre l’énergie extraordinaire du dessin de Picasso. »

François Régis est pianiste et compositeur. Spécialiste d'improvisation et de spectacles pluri-disciplinaires, il vit et travaille entre Paris et Berlin. Il est connu pour son travail visant à abolir les frontières entre musiques savantes et populaires et conjuguant musiques électroniques et instruments classiques.

À partir de 8,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Concert "Laboratorio" - Les Cris de Paris

Concert "Laboratorio" - Les Cris de Paris

  • Ven. 1er juin 2018 à 20 h 30
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

« Geoffroy Jourdain a cette capacité de travailler des formes anciennes de musique vocale dans une pratique de création musicale complétement novatrice .. »

Au tournant des 16ème et 17ème siècles, le genre du madrigal constitue le laboratoire exubérant dans lequel l'avant-garde musicale invente l'opéra.

Les Cris de Paris ont choisi de se pencher sur ce répertoire italien d'avant l'opéra. et en particulier sur la musique écrite d'après les textes du poète Giovanni Battista Guarini (1538-1612). Pour l’inscrire à nouveau dans toute sa modernité, ils invitent le compositeur vénitien Mauro Lanza connu pour son approche iconoclaste des genres musicaux, à revisiter quelques madrigaux, en les prolongeant et en les réorchestrant de façon plus ou moins respectueuse, pour des instruments plus ou moins classiques…

Cette représentation unique sera la photographie musicale d'un travail d'écriture au plateau ; l'ultime étape en concert, après un an d'élaboration, d'un spectacle pluridisciplinaire qui réunira de nouveau Benjamin Lazar et Geoffroy Jourdain, dont les collaborations dans le domaine du théâtre musical sont nombreuses : Lalala-opéra en chansons, Karaoké, Ursule 1.1, Cachafaz...

À partir de 12,00 €

+ 0,79 € frais de loc.

Réserver des places
Stage Adulte - Arts Numériques

Stage Adulte - Arts Numériques

  • Sam. 2 juin 2018 de 14 h à 17 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

A l’approche de la Biennale internationale des arts numériques, les Bains Numériques #10, nous vous proposons de vous essayer aux arts numériques avec un des artistes de la programmation.

Proposition accessible uniquement aux spectateurs du spectacle associé : Autarcie (Anne Nguyen) programmé le 08/04/2018

À partir de 10,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Atelier Création Numérique - Les Bains Numériques

Atelier Création Numérique - Les Bains Numériques

  • Dim. 3 juin 2018 de 15 h à 17 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Atelier de création numérique à l’approche de la Biennale internationale des arts numériques, les Bains Numériques #10

À partir de 10,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Visite Guidée - Exposition "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

Visite Guidée - Exposition "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

  • Mer. 6 juin 2018 à 19 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

Entrée libre sur réservation

Artiste et chercheur japonais en images numériques 3D, Yoichiro Kawaguchi compte parmi les pionniers de l’image de synthèse. Au fil de ses recherches, il a développé un algorithme inspiré du modèle organique, capable d’auto-générer des formes et produisant selon un protocole tiré des enseignements de la nature, de la vie dans ses œuvres.

Le monde visuel de Kawaguchi est inspiré du monde marin, de ses lumières et de ses mouvements. Les créatures qui le peuplent sont en évolution, en mutation constante. Elles se situent entre le végétal et l'animal, dans un absolu hybride, dont la membrane et les formes se reproduisent selon des phénomènes arborescents, des divisions cellulaires ou des bourgeonnements infinis. La lumière rappelle l'art subtil de la laque et de la glaçure noire, l'art du mat et du brillant et ce goût obsessionnel pour la métamorphose qui, selon la notion du « Mujô-kan » en japonais, traduit l’impermanence des êtres dans un monde éphémère.

Cette exposition à la croisée de la biologie et de l’informatique est l’occasion de traduire de nouveaux modèles de représentation contrôlés à l’aide des technologies numériques. Ces formes auto-organisées évoquent l’évolution de créatures imaginaires, existant il y a plus de 500 millions d’années puis mutées, transformées et modifiées par le prisme de l’artiste en vue d’exister autrement dans un futur lointain. L'œuvre de Yoichiro Kawaguchi est une morphogénèse picturale à la fois perpétuelle et abstraite qui nous transporte au cœur du vivant pour faire un voyage à la découverte d'univers psychédéliques.

Atelier Création Numérique - "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

Atelier Création Numérique - "L'univers des formes" de Yoichiro Kawaguchi

  • Dim. 17 juin 2018 à 15 h
  • Centre des arts d'Enghien-les-Bains - Enghien-Les-Bains

POUR LES ENFANTS

En lien avec l'exposition L'univers des formes de Yoichiro Kawaguchi : atelier de création numérique sur tablettes pour les enfants.

-

Artiste et chercheur japonais en images numériques 3D, Yoichiro Kawaguchi compte parmi les pionniers de l’image de synthèse. Au fil de ses recherches, il a développé un algorithme inspiré du modèle organique, capable d’auto-générer des formes et produisant selon un protocole tiré des enseignements de la nature, de la vie dans ses œuvres.

Le monde visuel de Kawaguchi est inspiré du monde marin, de ses lumières et de ses mouvements. Les créatures qui le peuplent sont en évolution, en mutation constante. Elles se situent entre le végétal et l'animal, dans un absolu hybride, dont la membrane et les formes se reproduisent selon des phénomènes arborescents, des divisions cellulaires ou des bourgeonnements infinis. La lumière rappelle l'art subtil de la laque et de la glaçure noire, l'art du mat et du brillant et ce goût obsessionnel pour la métamorphose qui, selon la notion du « Mujô-kan » en japonais, traduit l’impermanence des êtres dans un monde éphémère.

Cette exposition à la croisée de la biologie et de l’informatique est l’occasion de traduire de nouveaux modèles de représentation contrôlés à l’aide des technologies numériques. Ces formes auto-organisées évoquent l’évolution de créatures imaginaires, existant il y a plus de 500 millions d’années puis mutées, transformées et modifiées par le prisme de l’artiste en vue d’exister autrement dans un futur lointain. L'œuvre de Yoichiro Kawaguchi est une morphogénèse picturale à la fois perpétuelle et abstraite qui nous transporte au cœur du vivant pour faire un voyage à la découverte d'univers psychédéliques.

À partir de 10,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places